Rédigé le 15 mars 2017 par Dans Actions d'initiative, Hérault et 508 vues

COURIR EN SOLIDAIRE ou comment «gommer» le handicap

Cette association a été mise en valeur lors de la dernière assemblée générale de la caisse locale du CRÉDIT AGRICOLE  MONTPELLIER MEDITERRANEE car elle partage certaines valeurs identiques â celles de notre banque : solidarité, cohésion, partage

IMG_7960

La Présidente Nathalie WALFARD a pu exposer en quelques minutes :

  • L’historique
  • Les objectifs
  • Les aspects pratiques d’une sortie en joélette et les lieux  de course
  • L’innovation

 

C’est dans les années 2011 2012 qu’un groupe  d’amis coureurs à pied a eu l’idée  de cette association. Exactement après avoir  accompagné 4 coureurs amputés fémoraux pour  réaliser leur projet de  faire une course  en relais.

Mais  un autre déclencheur a été le mal être d’un enfant alors que sa cousine était handicapée : il  fallait bien comprendre l’autre et surtout apprendre à vivre ensemble. Le but de COURIR EN SOLIDAIRE est de casser l’exclusion liée au handicap, et d’apprendre aux valides à se surpasser pour apprendre à vivre ensemble avec des personnes en  situation de handicap.

C’est donc depuis 2 ans que l’association existe. Après des débuts difficiles, liés au manque de moyens pour acheter la joélette (matériel nécessaire au transport de la personne atteinte d’un handicap). Mais depuis son acquisition, de nouveaux horizons sont explorés comme le trek et les sorties nature.

Beaucoup de membres de l’association trouvent leur motivation pour la course à pied  dans la perte de poids, la recherche d’amis qui ont la même activité physique, la recherche de  la confiance en soi, ou encore dans la libération de son esprit des idées négatives. De plus des études scientifiques, ont montré que 3 heures de sport par semaine réduisent de 40 % la possibilité de récidive des cancers du côlon et du sein.

Pour gommer les différences du handicap, chacun doit faire preuve d’esprit de cohésion, mais ceci est facilité par notre besoin naturel de partager, qui nous conduit à vivre ensemble malgré nos différences. Bien souvent, pour résoudre certains problèmes il est trouvé des solutions financières, mais  le partage n’est pas uniquement de cet ordre-là. Avec COURIR EN SOLIDAIRE c’est une denrée rare qui est partagée : le temps ; ici il est mis en commun.

Les personnes atteintes d’un handicap ne sont pas seulement celles dont le physique en porte les signes, la dépression, la longue maladie sont autant de facteurs d’exclusions si  nous n’y prenons garde.

Les bénévoles pratiquent leur sport avec plaisir mais ici ils ajoutent une autre dimension celle de se battre pour une cause et ainsi recevoir autant, ou plus, qu’ils ne donnent car avec la joélette ce n’est pas 4 valides qui courent et se relaient pour 1 personne en situation de handicap mais bien 5 membres d’une même équipe, car la personne « transportée » encourage les coureurs et « leur donne des ailes ». Leurs limites sont alors souvent dépassées, transcendées, dans ces efforts-là.

Pour les  personnes « bénéficiaires » cette sortie leur permet de rompre leur isolement, et de réaliser des défis qu’ils ne pourraient pas accomplir seul, par exemple, 3 heures de trek, et gravir des montagnes…

Une troisième catégorie de bénéficiaires est également intéressée ; ce sont les familles des personnes souffrant d’un handicap ou ayant un enfant à mobilité réduite car ce temps de prise en charge par COURIR EN SOLIDAIRE leur offre des moments de répits.

La zone d’intervention de COURIR EN SOLIDAIRE ne se limite pas à VILLENEUVE LES MAGUELONE où se trouve le siège de l‘association, mais bien toute la métropole MONTPELLIERAINE qui devient leur « terrain de jeu ». Sachant que toute demande est considérée et toute participation à des rencontres nationales peut être étudié. Ainsi COURI EN SOLIDAIRE est même allé à LA ROCHELLE…

 

N’hésitez pas à les contacter sur leur site : www.courirensolidaire.com.courir

Et dans tout ça l’innovation ? Et bien elle est dans la structure associative puisque ce genre d’entraide est souvent portée par des organismes publics ou para publics qui par leur mission payent des salariés pour « faire sortir » les personnes souffrant de handicap.  Là le lien n’est pas financier il permet aux bénévoles, pas toujours concernés par le handicap, de faire s’estomper les différences dans l’effort fourni.

L’innovation elle est aussi sur le matériel car la joélette acquise il y a à peine 1 an, est déjà remplacée par un nouveau modèle mis au point suite aux remontées d’utilisation. En effet vu l’encombrement et surtout la position centrale de la roue pouvant faire du tout terrain il y avait une perte temps, doublé d’un inconfort certain, pour passer le « bénéficiaire » de son fauteuil roulant à sa place sur la joélette. Maintenant un système de roue escamotable permet de mettre les 2 matériels au même niveau ce qui facilite grandement le transfert…
IMG_7974Le montant du don financier (1 000 €) de la caisse locale ne permet pas le financement total d’une nouvelle joélette  puisque le cout d’un tel engin est de plus de 3 000 € mais l’équipe dirigeante de COURIR EN SOLIDAIRE  espère développer un partenariat plus pérenne avec un sponsor banquier et pourquoi pas le CREDIT AGRICOLE ?….  En tous cas cette reconnaissance ponctuelle de la CAISSE LOCALE MIDI MEDITERRANEE a été très appréciée et figurait dès le lendemain sur le site www.courirensolidaire.com.  Dont la visite complètera agréablement cet article pour mieux connaitre cette jeune association pleine de dynamisme et porteuse de valeurs humaines à développer encore.

 

À propos de

Service Mutualisme